La combinaison gagnante: vélo et train.

Que vous choisissiez d’aller à la gare à vélo, de mettre votre mountainbike dans le train ou de voyager confortablement en train pour louer un vélo à l’arrivée, le train et la petite reine se combinent facilement, au gré de vos besoins. Le large éventail d’offres des CFF encouragent la mobilité combinée. Tour d’horizon.

 

Laisser le vélo à la gare.

Actuellement, quelque 88 000 places de stationnement gratuites sont à disposition des vélos dans les gares suisses, et leur nombre va croissant. Si le parking à vélo est gratuit, les vélostations surveillées sont par contre payantes. Mais elles ont l’avantage de mettre vos deux-roues à l’abri des voleurs et des intempéries. Quelques-unes de ces 34 vélostations surveillées proposent également la réparation des vélos ou la vente de nouveaux casques. Pour plus d’informations: cff.ch/bikeparking

Bike & Rail, kombinierte Mobilitaet: Ein Kunde stellt sein Velo am Bahnhof Sursee ab und steigt in den naechsten Zug.  Bild Christine Strub. Copyright © SBB CFF FFS

 

En train avec son vélo.

Vous pouvez voyager avec votre vélo. Soit avec un billet pour vélo en le chargeant vous-même, soit gratuitement en l’emballant dans une housse ad hoc (replié et/ou la roue avant démontée) car il est considéré alors comme un bagage à main. L’affluence pouvant être particulièrement importante sur certaines lignes par beau temps, il vaut mieux s’informer avant le voyage, en ligne ou sur l’horaire mobile, des prévisions d’utilisation des trains. Cela facilitera la préparation de votre voyage et le rendra plus agréable. La réservation des places pour vélo est impérative dans certains trains. Les trains ou bus postaux où la réservation est obligatoire sont identifiables dans l’horaire grâce au repère  ou à un numéro de renvoi. Vous trouverez d’autres renseignements utiles sur ce thème sur: cff.ch/velo

Veloselbstverlad, kombinierte Mobilitaet: Kunden laden in Luzern ihr Velo in den Zug ein. Bild Christine Strub. Copyright © SBB CFF FFS

 

Expédier son vélo en train.

Vous prévoyez des vacances à vélo, mais préférez voyager léger? Dans ce cas, vous pouvez expédier votre vélo comme un bagage à condition de présenter un titre de transport valide pour le trajet souhaité. L’expédition d’un vélo normal coûte 18 francs. Apportez votre bicyclette avant 19h à une gare disposant d’un guichet des bagages et retrouvez-le le surlendemain à la gare de destination. Tous les détails de cette offre sont à votre disposition sur cff.ch.

 

Louer ou emprunter un vélo à l’arrivée.

La Suisse offre nombre de beaux itinéraires pour des randonnées à vélo, dont certains sont parfois éloignés de votre région. La solution: se rendre en train au lieu de départ de la randonnée et louer un vélo sur place. Rent a Bike loue des vélos et e-bikes dans 80 gares et 120 autres stations. Si vous prévoyez un séjour dans une ville de Suisse et que vous voulez la découvrir à vélo, les vélos loués par PubliBike vous offriront la solution idéale.

Familie am Bahnhof mit Mietvelos

24 articles

3 pensées à “La combinaison gagnante: vélo et train.

  1. Bonjour,
    La combinaison gagnante pour les CFF ! Sachant que, selon le trajet, le prix du vélo coûte aussi cher que celui d’une personne et qu’il arrive en plus que les zones prévues pour les vélos soient déjà occupées par des bagages….Et que l’on ne vienne pas me dire qu’il faut acheter une housse spéciale pour transporter le vélo comme un bagage et de ce fait, ne rien payer. Ce n’est pas pratique et une housse n’est pas donnée.
    Je vous donne l’exemple de mon cas :
    Je pars d’Aigle pour aller jusqu’à Sierre à vélo, en prévoyant de prendre le train pour le retour. Etant cyclosportif et ne prenant pas de sac avec moi, je ne peux m’embarrasser d’une housse. Difficile également de savoir quel train je vais prendre pour rentrer à Aigle, donc pas possible de réserver une place pour le vélo. Au final, j’ai payé plus cher pour mon vélo que pour moi, avec un abonnement 1/2 prix. J’ai déjà essayé de me plaindre mais l’on me répond toujours la même chose. Je crois malheureusement que c’est un combat perdu d’avance mais qui ne m’empêche pas de revenir à la charge dès que l’occasion se présente.
    Bien à vous.
    Gary Perret

  2. Bonjour,
    D’accord avec Gary: « combinaison gagnante », ça reste vraiment à démontrer, notamment sur certains tronçons surtout desservis par des ICN (région Moutier-Delémont-Bâle ou les principales lignes partant de Bienne).
    A la mise en service des ICN, les CFF nous ont expliqué que la réservation ne serait obligatoire que durant Expo 02. Qu’ils nous expliquent pourquoi cette mesure demeure effective pour ces rames qui, en composition double, offrent jusqu’à 12 places pour les vélos, alors qu’elle n’est pas en vigueur sur les rames à deux étages de la ligne GE-Lausanne-Berne-Zurich où le nombre de places pour vélo est plus limité…
    Bien sûr, il faut laisser libre le chemin du fuite du mécanicien à l’avant. ça se comprend parfaitement. Pour le reste, il suffit d’appliquer la disposition figurant sur les conditions d’utilisation des titres pour vélo, prévoyant que ces derniers sont admis dans la limite de l’espace disponible.
    Habitant la région biennoise, j’ai renoncé pour la raison ci-dessus à compléter mon AG personnel par un AG pour vélo. Trop restrictif.
    A part ce genre de mesquineries, les CFF demeurent globalement une des sinon la meilleure compagnie de chemin de fer d’Europe et problablement de la planète.
    Bonne route à toutes et tous!

  3. Alors il faut 2 vélos
    Un pour aller à la gare depuis la maison
    Et un pour aller au travail depuis l’autre gare

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *