Quatre portraits et un nouveau site Internet.

Le nouveau site Internet des CFF a réussi son baptême du feu. Simone vous a déjà informés de toutes les nouveautés et de tous les changements opérés au cours des 21 dernières années. Mais comment mettre en œuvre un projet d’une telle envergure et qui est responsable de la mise en ligne du site dans les délais? Qui décide de l’emplacement des différents contenus? Et pour finir, qui programme le système de façon à ce que chaque clic mène au bon endroit?

Une chose est certaine: pendant des mois, de nombreux collaborateurs et partenaires externes ont donné le meilleur d’eux-mêmes en faveur de la nouvelle page Web cff.ch afin de vous permettre de trouver l’information souhaitée encore plus vite aujourd’hui. C’est par exemple le cas de Sabrina, Joice, Bruno et Florian. Quatre personnes parmi tant d’autres qui ont contribué à la nouvelle page Web et vous livrent ci-après un bref aperçu de la réalisation du nouveau site Internet des CFF.

 

Joice Silva Loureiro, gestionnaire de produit Digital Accessibility.

Quelles sont vos principales tâches dans le cadre de la refonte du site cff.ch?

Je suis chargée de m’assurer que les contenus diffusés sur CFF.ch sont accessibles à tous. Un site Internet est dit accessible à tous s’il peut être vu et utilisé aussi par les personnes atteintes d’un handicap physique ou mental. En matière d’accessibilité, les CFF misent sur les Règles pour l’accessibilité des contenus Web 2.0, standard du World Wide Web Consortium reconnu à l’échelle internationale.

Cela signifie que nous concevons l’ensemble de nos contenus Internet (graphiques, PDF, textes, liens, vidéos, etc.) de manière à ce qu’ils soient accessibles par tous. J’enseigne en outre la rédaction de contenus Web aux collaborateurs des CFF qui seront à l’avenir chargés de veiller à ce que les contenus Web publiés soient accessibles à tous.

De votre point de vue de gestionnaire de produit Digital Accessibility, pourquoi la refonte du site était-elle urgente?

Les CFF sont tenus par la loi de faire en sorte que toutes leurs prestations soient accessibles à tous – même les prestations numériques. L’ancien site n’était pas entièrement accessible à tous. Le nouveau site ne l’est pas encore non plus à l’heure actuelle. Il reste, par exemple, des PDF que nous n’avons pas encore pu préparer. D’ici à la fin 2017, les CFF entendent attester que leur site Internet cff.ch est dépourvu d’obstacles.

Avec la version mise en ligne, nous créons une bonne base pour y parvenir. Après le lancement du nouveau site, nous devrons encore travailler sur l’accessibilité des contenus et intégrer certaines adaptations logicielles à venir.

Quels sont les changements apportés et dans quelle mesure améliorent-ils l’accès à un site Internet pour les utilisateurs ayant des besoins particuliers?

Les utilisateurs ayant des besoins particuliers peuvent consulter des sites Internet à l’aide de matériel et de logiciels spéciaux que l’on appelle des technologies d’assistance. Celles-ci regroupent par exemple les lecteurs d’écran ou les logiciels de grossissement qui permettent aux non-voyants ou aux personnes dont l’acuité visuelle est limitée de discerner le contenu affiché à l’écran. Les personnes à mobilité réduite utilisent des systèmes de commande vocale ou visuelle. Les contenus diffusés sur cff.ch ont été préparés pour être accessibles aux utilisateurs de ces technologies.

Les utilisateurs ayant des besoins «normaux» peuvent continuer d’utiliser le site comme à l’accoutumée. Mais ils profitent également d’un site Internet accessible à tous, de contenus bien structurés, d’une utilisation facilitée du clavier et d’une mise en page sobre. Le contenu des sites Internet accessibles à tous sont en outre mieux référencés sur les moteurs de recherche.

 

Bruno Spicher, Head of Digital Products and Projects.

Bruno, quelles sont vos principales tâches dans le cadre de la refonte de cff.ch?

En qualité de «Head of Digital Products and Projects», j’assume le rôle de «Product Owner». Par conséquent, je suis pour ainsi dire le propriétaire du projet (sourire) et j’ai notamment été chargé d’établir des priorités parmi les tâches à effectuer, de prendre en charge et de représenter sur le plan technique les différents donneurs d’ordre et groupes d’intérêt aux CFF. Dans les projets d’une telle envergure, il est important que les donneurs d’ordre bénéficient d’une bonne prise en charge à tout moment. Il y a fort à parier que le projet se déroule ensuite dans de bonnes conditions. Et j’ai veillé à ce que toutes les personnes impliquées soient régulièrement informées du déroulement et de l’évolution du projet.

De votre point de vue, pourquoi la refonte du site était-elle urgente?

Notre ancienne page Web datant de mai 2011 est dépassée. Plus de 20% des clients accèdent aujourd’hui au site Internet via leur smartphone et sont redirigés vers le site optimisé pour les appareils mobiles. Cependant, les usagers n’y trouvent qu’une partie de nos contenus, ce qui peut être fâcheux lorsqu’il s’avère impossible de trouver certains contenus précis. Nous avons tenu compte de cet aspect dans le nouveau site et dans les contenus optimisés pour tous les appareils. Par ailleurs, nous avons toujours géré en double les contenus destinés au site Internet et à sa version mobile, une tâche fastidieuse qui n’a dorénavant plus lieu d’être. Nous développerons en continu le site Internet avec le concours de nos clients s’engageant au sein de la communauté CFF. Tout n’est pas encore parfait, mais nous sommes sur la bonne voie. Il y a encore beaucoup à faire, alors mettons-nous dès à présent au travail!

Quels sont les principaux changements apportés et dans quelle mesure les clients des CFF en bénéficient-ils?

La nouvelle page Web est désormais optimisée pour tous les terminaux, les contenus s’affichent de manière optimale quelle que soit la taille de l’écran. Le style et les contenus sont autant de sources d’inspiration qui doivent inciter nos clients à cliquer sur les offres. Les domaines «Gares et services», «Loisirs et vacances» et «Horaire» ont été considérablement simplifiés par rapport à l’ancien site Internet, les contenus sont classés et clairs. Le style s’inspire de l’appli Mobile CFF, ce qui permettra aux clients de s’y retrouver facilement. Le nouveau WebShop sera ouvert dans le courant de l’année et restera disponible en version Preview dans l’intervalle. D’ici à la fin de l’année, le site sera également accessible à tous.

Quelle est votre fonctionnalité préférée sur le nouveau site Internet ou votre conseil personnel?

Ma fonctionnalité préférée est celle appelée «Next Best Click-Element». Il est possible de voir ces éléments comme «Contacts», «Liens», «Téléchargements» ou «Acheter» et de cliquer dessus à tout moment: ils suivent le défilement de la page.

 

Sabrina Bigler, gestionnaire de contenu numérique.

Sabrina, quelles sont vos principales tâches dans le cadre de la refonte de cff.ch?

Je suis responsable du concept et de sa mise en œuvre au sein du service Digital Business. Dans un premier temps, j’ai recueilli les exigences inhérentes à la nouvelle page Web et je les ai préparées afin de permettre aux designers d’élaborer un concept. Avec le concours de partenaires externes, nous avons ensuite mis au point le style et les interactions; la facilité d’utilisation et la convivialité ont été contrôlées par des tests. Les nouveaux styles et types de page ont ensuite été mis en œuvre dans le système de rédaction. Je me suis assurée que les gestionnaires de contenu, autrement dit les collaborateurs chargés d’insérer les contenus dans le système, disposaient d’une interface de rédaction conviviale. Cela a nécessité diverses adaptations, sessions de test et formations.

De votre point de vue, pourquoi la refonte du site était-elle urgente?

Les dernières enquêtes portant sur l’actuel site Internet ont montré que les clients considèrent maintenant notre page Web comme obsolète. Le monde d’Internet évolue très rapidement, voilà pourquoi il est important de toujours rester moderne et actuel, même en ce qui concerne les exigences en matière de sécurité et l’accessibilité (pour en apprendre davantage à ce sujet, voir le portrait de Joice). Nous ne pouvons pas encore nous reposer, il reste encore beaucoup de travail. Mais nous avons jeté les bases d’un site Internet moderne et personnalisable pour les années à venir qui satisfaisait également aux exigences d’accessibilité pour tous.

Quels sont les principaux changements apportés et dans quelle mesure les clients des CFF en bénéficient-ils?

Le principal changement est sûrement la conception adaptative. Cela signifie que le nouvel affichage de la page Web s’adapte automatiquement à la taille d’écran de l’appareil – que ce soit un smartphone, une tablette ou un PC. Le guidage de l’utilisateur s’est également considérablement simplifié: le site est conçu de telle sorte qu’il soit beaucoup plus rapide de trouver les informations pertinentes car elles ont été restructurées et organisées de manière uniforme. Mais la conception n’est pas la seule touche d’innovation et de modernité, les nouveautés sont également d’ordre technique: un compte utilisateur sera ainsi disponible via le SwissPass; il suffira de s’identifier une fois pour obtenir son billet en seulement trois étapes.

Quelle est votre fonctionnalité préférée sur le nouveau site Internet ou votre conseil personnel?

En plus de l’horloge CFF très pratique dans la partie inférieure de la page (avec une trotteuse accusant originellement deux secondes de retard), de nombreux détails interactifs surprendront agréablement les utilisateurs. Mais, je préfère vous laisser le plaisir de les découvrir par vous-même. 🙂

 

Florian Stürzinger, directeur artistique chez Unic.

Quelles sont vos principales tâches dans le cadre du projet de refonte de cff.ch?

En qualité de directeur artistique, j’ai élaboré l’ensemble du concept visuel, à l’exception de l’horaire. Une fois la conception finalisée, j’ai en outre rédigé le guide stylistique pour le nouveau site Internet. Il s’agit des directives de conception décrivant la manière d’organiser certains éléments d’un site Internet. Ces directives garantissent l’uniformité du site.

De votre point de vue de directeur artistique, pourquoi la refonte du site était-elle nécessaire?

Depuis 2010, la conception Web a évolué. La Corporate Identity (CI) et le Corporate Design (CD) des CFF ont également été remaniés. Mais les éléments de base de la marque n’étaient pas encore disponibles à l’époque, si bien que l’ancien site Internet n’était plus adapté à l’image actuelle des CFF. De nos jours, un site Internet doit être adaptatif et donc pouvoir être utilisé à partir de tout appareil disposant d’un navigateur.

Quelles sont les nouveautés et dans quelle mesure les clients des CFF en bénéficient­ils?

La marque CFF est maintenant disponible de manière tangible et moderne sur tous les appareils. Les contenus restent inchangés dans l’ensemble. Mais les informations pertinentes sont organisées de manière aussi ciblée que possible. Par ailleurs, l’horaire a été en grande partie remanié et amélioré, et l’accent est maintenant placé sur les offres de loisirs et de vacances.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *