Tranche de vie d’un Trainee: mon mentor et moi.

Les CFF offrent aux jeunes diplômés talentueux une opportunité de formation fascinante dans le cadre de leur programme Trainee. Durant 18 mois, les Trainees travaillent tour à tour au sein de quatre équipes, où ils accomplissent des tâches exigeantes et jouent un rôle important dans des projets sélectionnés. Le Trainee Sebastian Fuchs nous raconte son quotidien à travers quelques comptes rendus. Le premier relate ses expériences avec son mentor et montre comment le mentoring contribue à son développement personnel durant son programme Trainee aux CFF.

«Pour être honnête, la première fois où je me suis retrouvé face à mon mentor, j’étais assez nerveux. Mais mon stress a vite disparu, car après que je l’ai timidement salué, il m’a dit: «Bonjour, tu peux m’appeler Roger».

D’emblée, mes rapports avec mon mentor, Roger Bula, ont été très cordiaux. Il m’encourage toujours à venir lui présenter mes requêtes personnelles et les problèmes que je rencontre dans mon travail quotidien. Il ne m’encourage pas seulement à le faire, il l’exige même. Mon regard «neuf» sur les CFF donne lieu à des discussions intéressantes qui me permettent de développer mon savoir-faire ferroviaire,Sebastian_Fuchs2 mais qui sont aussi l’occasion pour mon mentor d’avoir une autre vue sur l’entreprise. Le mentoring n’est donc pas du tout une activité unilatérale; il se nourrit des échanges entre le mentor et le Trainee.

Roger Bula m’accompagne tout au long des 18 mois du programme. Les 23 autres Trainees ont tous des arrangements différents. Certains vont manger avec leur mentor le midi, tandis que d’autres vont prendre un verre après le travail. Roger et moi, nous nous rencontrons une fois par mois, à 7h15, autour d’un café. C’est le seul moment où il est vraiment disponible. Cela m’oblige à arriver plus tôt au travail, mais malgré tout, je me réjouis d’avance de chacun de ces rendez-vous. Car après chaque rencontre, je me rends compte de mes progrès.

J’aimerais travailler au sein de la division Voyageurs plus tard. Roger a pour objectif de me faire rencontrer un maximum de personnes pour que je puisse me rapprocher de mon but et occuper un poste adéquat aux CFF au terme du programme Trainee. Bien sûr, il reste encore de nombreux obstacles à surmonter, mais j’ai bon espoir de trouver ma voie avec l’aide de mon mentor. Après tout, c’est le but du mentoring: avancer ensemble.»

Sebastian, 27 ans, a commencé le programme Trainee aux CFF en tant que Business Trainee en septembre 2015. Le programme Trainee propose un premier poste après les études, qui constitue aussi pour Sebastian ses premiers pas dans la vie active. Sebastian était étudiant en tourisme. Pas étonnant dès lors qu’il soit toujours en route pour découvrir la Suisse sous toutes ses facettes. Jusqu’à la fin de son programme l’année prochaine, il viendra de temps à autre nous conter sa vie de Trainee.

36 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *