«Nous roulons en cadence.»

L’horaire cadencé a été mis en place dans toute la Suisse en 1982: «Un train par heure dans chaque direction», telle était la nouvelle devise des CFF.

L’idée de l’horaire cadencé avait déjà présentée en 1909 par l’éditeur August Scherl. Avec un réseau ferroviaire dense et des correspondances avec les trams et les bus, il cherchait à obtenir un réseau de transport aux périodes de battement plus courtes. La caractéristique principale de l’horaire cadencé: les lignes du trafic voyageurs par les transports publics sont exploitées à intervalles réguliers. La fréquence de cadencement désigne le nombre de départs dans un laps de temps donné. L’entrée simultanée des trains permet de réduire les temps d’attente pendant les correspondances, tout en augmentant la vitesse commerciale totale.

En Suisse, l’horaire cadencé est entré en vigueur sur l’ensemble du territoire en 1982, s’appliquant à toutes les lignes ferroviaires ainsi qu’aux lignes de car postal – à l’exception de quelques lignes destinées aux excursions et lignes secondaires. La cadence de base était d’un train par heure. Le slogan publicitaire était le suivant: «Nous roulons en cadence – Les CFF à votre service». Cela a également permis à l’offre de faire un bond de 14% pour le trafic régional et de 31% pour les grandes lignes.

Le système a ensuite été amélioré tous les deux ans. Ce développement ne s’est achevé qu’avec le programme Rail 2000, présenté en 1985 et approuvé fin 1987, qui prévoyait de relier à une cadence horaire tous les centres du plateau suisse dans le cadre du trafic des trains directs.

46 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *