Bellinzone – la cité des tours.

Au petit matin dans le train de Berne à Zurich: les pendulaires se rendent au travail, ma mère et moi finissons par trouver une place dans l’espace silence. Un véritable défi pour la grande bavarde qu’est ma mère, qui plus est quand je l’accompagne. Nous en sommes réduites à nous écrire des messages WhatsApp et nous nous essayons à la communication non verbale pour échanger les premières nouvelles.

Le voyage.

Nous partons dans le sud. Direction Bellinzone, la «cité des tours», qui allie charme médiéval et dolce vita moderne. Il y a longtemps que j’avais envie de visiter cette ville avec ses trois châteaux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis l’an 2000. Et comme il est plus agréable de voyager à deux, j’ai organisé spontanément une petite expédition mère-fille.

Avec la top promo, profitez de 50% de réduction sur le voyage en train aller-retour à Bellinzone et sur le Bellinzona Pass. Plus de détails sur l’offre ici.

Mitfahrbillett

Au changement à Zurich, nous faisons le plein de café et de croissants en vue des deux heures et quelques de trajet jusqu’à Bellinzone. Après avoir passé le lac de Zoug et celui des Quatre-Cantons, nous arrivons dans la région du Saint-Gothard en direction du Tessin. Nous papotons tout en admirant le paysage. Le train pénètre dans le tunnel hélicoïdal et alors qu’il serpente autour de Wassen, nous avons tout le loisir d’observer la célèbre église sous trois angles différents. Il sera bientôt possible de traverser «direttissima» le massif du Saint-Gothard, mais emprunter la ligne de faîte reste une expérience particulière.

RLGU9751KSZG6093

Les châteaux de Bellinzone.

Arrivées à Bellinzone, nous nous promenons dans les ruelles de la vieille ville en admirant les beaux édifices anciens et les bâtiments plus contemporains. Cela saute tout de suite aux yeux: passé, tradition et modernité se marient ici en parfaite harmonie. La ville est entourée d’imposants remparts, de tours et des trois châteaux Castelgrande, Montebello et Sasso Corbaro. De par sa position au pied des Alpes, le site jouait autrefois un rôle stratégique pour le commerce et le contrôle des vallées et cols avoisinants. Au cours de la «période milanaise» (1473-1486), les Lombards ont renforcé les fortifications pour mieux défendre la ville. En 1499, la ville est occupée par les Français. Avec la paix d’Arona en 1503, Bellinzone est finalement cédée à Uri, Schwytz et Nidwald.

Nous commençons par la visite du Castelgrande. Le château date de différentes époques. Nous sommes impressionnées par son état de conservation. Le site a été rénové plusieurs fois et restauré récemment. De là, le regard plonge sur la murata (les remparts), les vignes et les palmiers qui entourent le château et sur les petites maisons jaunes, roses et bleu pâle.

Après la visite du Castelgrande, nous faisons une pause au Ristorante Albergo Croce Federale et reprenons des forces avec une délicieuse pizza. Le goût est au rendez-vous et les prix sont relativement bas. Une bonne adresse!

Après ma pizza tartufo, rien de tel qu’une petite promenade digestive. Nous montons au Montebello par un chemin sinueux bordé de jolies petites maisons et d’arbres en fleur. Le lieu porte bien son nom: du haut de la colline de 90 m, nous profitons d’une vue superbe sur la ville. On surplombe ici le Castelgrande et à quelques encablures de là, le Sasso Corbaro trône majestueusement au milieu du brouillard. La pelouse de la cour extérieure est plantée de vieux oliviers. C’est un lieu mystique. Le château abrite un petit musée dédié à son histoire.

Une charmante petite ville.

Nous reprenons le chemin de la vieille ville. Sur la Piazza Collegiata, on déguste par beau temps une glace ou un cappuccino en admirant la magnifique église Collegiata dei Santi Pietro e Stefano. Il n’est pas question de glaces aujourd’hui car nous sommes encore rassasiées de notre pizza, et le temps n’est pas au beau fixe. Nous en profitons pour visiter l’église collégiale catholique. Construite à la Renaissance, elle est somptueusement ornée de stucs et de tableaux. Les fleurs qui la décorent ajoutent encore à la beauté du lieu. Nous nous asseyons sur les bancs anciens de l’église et savourons un moment de calme.

MJSK3891QWQM3552ROAD6284

GVLQ6278

Il est temps de songer à prendre le chemin du retour. Une fois dans le train, j’ai quelques regrets: j’aurais aimé rester un jour de plus pour découvrir Bellinzone plus en profondeur. Une chose est sûre: je ne manquerai pas de revenir visiter cette charmante ville historique. Il y a encore tellement à découvrir! Par exemple, son célèbre marché du samedi sur la Piazza Nosetto avec ses spécialités du Tessin, ou encore le château Sasso Corbaro et d’innombrables ruelles, anciens palais et églises.

Autres idées d’excursions en cas de séjour prolongé dans la région: par beau temps, ne manquez pas de visiter la petite ville italienne de Luino réputée pour son marché. Si la météo est moins clémente, il est recommandé de faire un détour par les FoxTown Factory Stores à Mendrisio. Vous y trouverez les produits de nombreuses marques de luxe à prix d’usine.

À la découverte de la Suisse à moitié prix.

201606_256_soha_161x133_deAvec le demi-tarif, vous circulez à moitié prix sur toutes les lignes des CFF et de la plupart des chemins de fer privés, ainsi que des bateaux, bus et cars postaux.

Pour tout achat d’un premier abonnement demi-tarif sur votre SwissPass avec un début de validité jusqu’au 31 juillet 2016, bénéficiez d’une réduction de bienvenue et payez 165 francs au lieu de 185.

L’abonnement demi-tarif est disponible dans tous les points de vente desservis des Transports publics ou sur cff.ch/demi-tarif.

 
 
Découvrez de nouveaux récits de voyages et des idées d’excursions en quelques clics.

17 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *