57 Kilomètres.


«Un chef-d’œuvre d’ingénierie des tunnels, une performance mondiale, un record!» Ce ne sont pas les superlatifs qui manquent pour qualifier le tunnel de base du Saint-Gothard (TBG). Cinquante-sept kilomètres, telle est la longueur de la galerie qui traverse le massif du même nom. Si vous convertissez, ce sont 57 000 mètres, 35 miles ou 0,0002 seconde-lumière. Mais 57 kilomètres, à quoi est-ce que cela correspond en fait?

Sur la ligne CFF, c’est par exemple la distance Yverdon-les-Bains–La Neuveville. En vélo, cela correspond au trajet entre la gare centrale de Zurich et la gare de Lucerne . La rivière Töss, que vous n’aurez pas à traverser lors de la balade que nous venons d’évoquer, compte elle aussi exactement 57 kilomètres entre sa source dans l’Oberland zurichois et l’endroit où elle se jette dans le Rhin près de Teufen. Enfin, en voiture, c’est aussi la distance qui sépare la Place fédérale à Berne d’Interlaken .

Si vous longez le lac Léman à pied de Lausanne à Genève, vous ferez aussi 57 kilomètres. À une vitesse moyenne de 5 km/h, il vous faudra compter onze heures et demie de marche. Et de l’autre côté du Saint-Gothard, puisque c’est notre sujet, le trajet Chiasso–Bellinzone est lui aussi de 57 km.

Et si on parlait de Londres? Une ville impressionnante, c’est sûr, la plus grande de l’Union européenne. Si vous la traversez de part en part, vous aurez aussi 57 km de plus au compteur et vous aurez fait 95 000 pas!

Saviez-vous d’ailleurs qu’avec un crayon standard vous pouviez tracer une ligne de 57 kilomètres? La source n’est pas certaine, mais cela vaudrait la peine d’essayer. Pour s’entraîner, rien de tel que le Grand-Duché de Luxembourg: sa largeur maximale d’est en ouest est de 57 kilomètres exactement.

Un train a besoin de 20 minutes environ pour traverser le Saint-Gothard. Ceux qui ne veulent pas se plonger dans un certain journal gratuit, prisé des pendulaires, peuvent lire une vingtaine de pages (soit 5000 mots environ) d’un bon ouvrage ou mettre à profit ce temps pour discuter avec leur voisin. C’est que pendant ces 20 minutes, il n’y a pas grand-chose à voir…

Et pendant que vous vous détendez dans le train en attendant de retrouver la lumière du jour, votre cœur bat 1500 fois en moyenne, vous clignez des yeux 250 fois et vous inspirez 320 fois.

Vous avez d’autres exemples d’une distance de 57 kilomètres? Envoyez-nous un commentaire!

46 articles

12 pensées à “57 Kilomètres.

  1. Merci pour cet article très intéressant.
    J’ai beaucoup aimé les divers comparaisons pour les 57km. Très impressionnant quand on pense à la précision nécessaire pour le forage du tunnel.

  2. Ici, je profite à dire: je serai heureux de pouvoir être ds ce train. Effectivement, je suis dépendant des services sociaux. Et par ce fait, sans argent. Pauvre. Ne pouvant rien s’offrir et offrir. Il est difficile de vivre, que dis-je, survivre en de tels conditions! J’aime travailler, mais on ne m’en donne pas les moyens!Comme qui dirait: à l’argus je ne vaut plus rien, car trop vieux{58ans!} qui veut engager une personne avec autant d’années! Les transports SBB sont trop chers pour mes p’tits sous que je reçois de la confédération=Social.Donc, effectivement de recevoir la possibilité de faire ce voyage me serait vraiment un CADEAU. je souhaite sincèrement pouvoir remercier les SBB pour cela. Y-R Guilland

    1. Cher Monsieur,

      Votre commentaire m’a beaucoup touché et je souhaite vraiment de tout coeur que vous puissiez effectuer ce trajet inaugura du tunnel de base du St-Gothard !

      J’espère aussi que 2016 vous apportera une amélioration significative de votre situation. Décidément le monde est bien malade, qui rejette les gens au cause de leur âge.

      Avec mes meilleures pensées.

  3. ce tunnel a l’ambition de raconter le monde entrain de se faire et aussi de le questionner ! ! il va quand même garder longtemps dans les plis de la roche la mémoire de son chamboulement mais cet été il va créer un buzz avec sa longueur et son confort ! …..

  4. … et dire qu’on en parlait déjà en 1947, il aura donc fallu du temps ! Mais il est construit ! On se réjouit de le traverser !

  5. Eh oui ! Les comparaisons sont très intéressantes !
    Si on en parlait déjà en 1947, année de ma naissance ! Il a fallu que l’idée mûrisse ………Chaque chose mûrit différemment…….? En ce qui me concerne le temps a passé trop vite !
    Mais ce que j’aimerais dire c’est :
     » UN GRAND MERCI  »
    à tous ceux qui ont œuvré afin que ce projet se réalise. Il en a fallu des heures de jour comme de nuit, irrégulières ou non, de la patience de l’endurance pour arriver à une telle réussite !
    Réussite qui aura certainement une influence sur le trafic routier.
    Christiane Haldi

  6. La persévérance est décidément invincible et on imagine aisément les années de préparation, d’espoir, de travail. Un beau rêve qui finit pas se réaliser. Bonne année à tous!

  7. Un entreprise courageux de réaliser un tel tunnel avec tous les sécurités pour cette exploitations nécessitants des ingénieurs pour réaliser un tel réalisation. Bravo et vraiment une bonne année à vous tous

  8. Quel bonheur et quel honneur d’être du premier voyage.
    Je vais souvent au Tessin ( Capriascati )
    et j’admire à chaque fois les travaux pharaoniques.
    J’espère vivement avoir cette chance pour sûr inoubliable.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *